Ne perdez pas le fil ! ASV ? Cui cui La télé Game Sphere

Quand nous avions testé l’alpha de Volo Airsport il y a quelque mois, nous avions hésité à en faire un aperçu. Manquant de contenu, nous avons préféré attendre les versions à venir. C’est plusieurs mois plus tard que nous avons essayé la dernière version et, si le problème de contenu est toujours présent, un aperçu pourrait malgré tout être utile.

Mais commençons par le commencement. Actuellement, Volo Airsport est un simulateur de wingsuit. Pour rappel, les wingsuit sont des combinaisons revêtues par quelques amateurs de sports extrêmes, permettant de “planer” sans aucun appareil (donc sans parachute ou autre), un peu comme un écureuil volant. C’est là un sport très extrême et dangereux mais diablement impressionnant et attirant, au point de se voir de plus en plus représenté dans les jeux.

Far Cry 3 en est un bon exemple, dans lequel le protagoniste se voit doté d’une wingsuit à partir d’un certain point du jeu. Volo Airsport a décidé d’entièrement se baser autour du concept, une idée tout à fait viable. Concrètement donc, dans cette version nommée “Early Access” (malgré son absence sur Steam, toujours en Greenlight), vous avez à votre disposition une wingsuit et une map, inspirée des Alpes. C’est un contenu extrêmement léger, surtout pour une version beta à 10€.

Volo Airsport

C'est parti pour le grand saut !

Sur la map, vous pouvez choisir entre 4 points de spawn, et à partir de là c’est à vous de vous débrouiller pour ne pas vous écraser lamentablement et planer le plus longtemps possible. Disons le tout de suite, le gameplay est assez complexe et difficile à maitriser. Que vous jouiez à la souris, à la manette (l’option recommandée par les développeurs) ou au stick (l’option que nous recommandons, étant donné la précision d’un joystick comparé au stick d’une manette), c’est juste très difficile. La simulation de “l’air” est très bien rendue, avec différent courants qui vont dans différentes directions, affectant parfois le vol via des bourrasques demandant de garder en permanence les yeux bien ouverts, et de façon général les changements d’orientation/angle/direction sont très bien reproduits.

C’est justement de là que vient la difficulté du jeu, tant maîtriser le personnage est difficile. Piquez un peu trop et vous n’aurez pas le temps de redresser la trajectoire avant de vous écraser, tournez un peu trop vite et vous partirez en tonneaux ou perdrez votre altitude, redressez trop et vous perdrez toute votre vitesse. Il faut donc y aller doucement et délicatement (on dirige un pauvre cobaye en wingsuit, pas un avion de chasse…), planifier ses trajectoires à l’avance. Et au bout d’un moment, on arrive à raser le relief et le sol, et toutes les sensations de sport extrême sont là.

Niveau simulation et gameplay, on a donc tout ce qu’il faut, le jeu est convaincant même s’il manque cruellement d’un tutoriel et de guides pour mieux se débrouiller (notamment au niveau des fonctionnalités comme replier les bras, les jambes, ou un bras spécifique). Là où le bât blesse, c’est pour le gameplay. Une map assez limitée, une seule wingsuit… On a fait le tour en 10 min, et pour 13€ l’addition est plus que salée, même si on apprécie le jeu.

Actuellement, donc, le jeu ne vaut clairement pas le coup. Là où la donne pourrait changer, c’est au niveau de la compatibilité avec l’Oculus Rift, que nous n’avons pas testé mais qui pourrait donner une énorme valeur ajoutée au jeu (surtout en mode vue à la première personne), et surtout les features prévues par les développeurs.

Une fois qu'on s'est pris un flanc de montagne, difficile de repartir !

En effet, pour la version finale, du multijoueur (local et online) est prévu, ainsi qu’une gestion plus fine du personnage. On ne commencera pas dans les airs avec le modèle de joueur très “débuggage” actuel mais au sol en haut de la montagne, où l’on pourra se déplacer puis sauter avec ses amis. De même, plusieurs wingsuits seront disponibles aux propriétés différentes, ainsi que des styles de skydiving customisable par les joueurs. De la même façon, les développeurs prévoient d’autres moyens de planage (parachutes par exemple), des environnements dynamiques, etc. Enfin, ils veulent mettre l’accent sur le côté communautaire avec éditeur de map, de replay, support des mods, équipement customisable, etc.

En bref, en l’état le jeu ne vaut pas ses 13€, la faute à un cruel manque de contenu. Toutefois, le gameplay est plus que convaincant et la simulation de l’air est très bien gérée, un très bon signe pour le futur du jeu. Ainsi, si les développeurs arrivent à implémenter tout ce qu’ils promettent, Volo Airsport pourrait très bien devenir une vraie (et excellente) référence en matière de skydiving et autres sports extrêmes du même genre, un domaine peu exploré par les jeux vidéo. Un jeu à garder à l’oeil, donc.

Volo Airsport – Trailer

Articles associés

Envoyez vous en l'air avec Volo Airsport !
Article prcedent jeu ind
Article suivant jeu ind

Laisser un commentaire