Ne perdez pas le fil ! ASV ? Cui cui La télé Game Sphere

luminocity-banniereUn vent de poésie souffle sur Game Sphere aujourd’hui car nous testons Lumino City, un jeu atypique sur bien des aspects et qui fera appel non pas à vos reflexes ou à votre adresse mais bien à votre regard et à votre sens de l’art et de la beauté. Car avant de se jouer, Lumino City s’admire et se contemple.

Pour ceux qui s’en souviennent, le studio State of Play Games avait déjà sorti un peu plus de trois ans auparavant un jeu dans le même univers que Lumino City : Lume. Si ce dernier avait été à la fois plébiscité pour ses somptueux décors faits à la main et décrié pour sa durée de vie beaucoup trop courte, les développeurs ont bien compris la leçon et nous reviennent avec une version beaucoup plus poussé de leur concept. Ce pari est-il réussi ? Réponse dans ce test.

luminocity1De la beauté d’une ville

Il est rare que je commence un test en parlant des graphismes puisque j’y accorde généralement très peu d’importance. Je ferai donc une entorse à mes habitudes puisqu’ici, l’âme de Lumino City repose principalement sur ses paysages et ses personnages qui, tout comme Lume, ont été entièrement faits avec du papier, du carton et de la colle. À ce propos, si vous êtes intéressé par leur procédé de production, un documentaire faisant office de making of intitulé « From Paper to Play: How they made Lumino City » devrait bientôt être diffusé (seul le teaser est actuellement disponible à cette adresse).

Lorsque vous lancerez votre partie de Lumino City pour la première fois, préparez-vous à vous régaler avec les yeux. Chaque pièce, chaque scène, chaque bâtiment est un véritable petit bijou de création. Le plus étonnant, c’est la texture des décors et des objets qui un peu à la manière d’un Little Big Planet, est criant à la fois de réalisme et de fantaisie. Si à aucun moment, vous n’oublierez que le plancher sur lequel vous marchez est en réalité du carton peint à la main, l’assemblage final vous plongera fatalement dans un monde de couleurs et de lumières dont il émane un sentiment de tendresse irrésistible.

Ainsi, progresser dans la ville de Lumino est un véritable plaisir. À chaque nouvel écran, nous ne pouvons-nous empêcher de nous demander ce que les développeurs peuvent bien nous réserver d’encore plus exotique et de plus enchanteur pour l’écran suivant. À ce titre, Lumino City est une véritable réussite artistique. Reste à savoir si le fond du jeu lui, c’est-à-dire son gameplay, est autant prometteur.

luminocity2Vous prendrez bien une énigme ?

Lumino City est un jeu d’aventure dans lequel vous incarnez Lumi, une petite fille très débrouillarde qui part à la recherche de son grand-père disparu (tout comme dans Lume d’ailleurs). Pour se faire, elle devra se frayer un chemin à travers la cité qui est en proie à de nombreux problèmes : panne d’électricité, pénurie de pommes de terre… Puisque vous passez par là, autant donner de votre personne et aider toutes ces bonnes âmes qui se feront un plaisir de vous rendre service en retour en vous indiquant comment atteindre le quartier suivant.

Ainsi, tout comme dans un professeur Layton, vous enchainerez les phases d’explorations avec des phases de résolutions de puzzles. Si plus vous avancez et plus ces puzzles se compliquent, vous ne tomberez jamais sur une énigme insoluble ou complètement illogique, ce qui assure une progression agréable et bien rythmée. Seul détail gênant selon moi : puisque rien ne distingue le décor d’un objet à ramasser ou à activer, il vous faudra être attentif aux détails et ne pas hésiter à utiliser la fameuse technique du « je clique partout et j’espère trouver un truc » bien connu des joueurs de point’n click.

Par ailleurs, petit détail amusant, vous mettrez la main dès le début de l’aventure sur un énorme livre rédigé par votre grand-père et qui contient, outre plusieurs centaines de pages de schémas et de plans (toutes lisibles d’ailleurs, un travail de titan), l’ensemble des réponses aux énigmes du jeu. Mais comme rien n’est simple, trouver la bonne page sera alors une petite devinette mathématique à résoudre. L’intérêt ? Si vous bloquez, pas besoin de sortir du jeu, l’immersion est intacte.

luminocity3Le jeu vidéo, l’art des arts

Lumino City est sans conteste une fabuleuse réussite. Et ce n’est pas ses quelques légers défauts tels que sa gestion parfois imprécise de la souris (cliquer parfois jusqu’à trois fois minimum pour être sûr que l’action a été prise en compte pendant l’exploration) qui vont entacher le tableau. Ce jeu est beau, bien pensé, peaufiné dans ses moindres détails et s’adresse aussi bien aux plus jeunes qu’aux plus expérimentés d’entre nous. Par ailleurs, la durée de vie est très correcte bien qu’elle soit inférieure aux point’n click traditionnels (comptez environ six heures pour en venir à bout). Enfin, si jamais vous étiez tenté pour vous jeter dans cet univers si charmant, prévoyez environ 20€ sur Steam ou un plus de 16€ sur Humble Bundle, ce qui reste certes cher par rapport aux standards du jeu vidéo indépendant mais qui, au regard du travail fourni et du résultat obtenu, les vaut très largement.

__

Review

ProsCons
- Les décors fait à la main
- l’atmosphère poétique
- Les énigmes bien pensées
- La durée de vie correcte
- Certaines animations de déplacement trop longues
- Prix pas spécialement abordable
Rating
90%

__

Lumino City Trailer

Article prcedent jeu ind
Article suivant jeu ind

Laisser un commentaire