Ne perdez pas le fil ! ASV ? Cui cui La télé Game Sphere

La peur : voila une émotion avec laquelle on aime bien jouer ! L’été dernier le célèbre Slenderman avait fait une entrée remarquée dans le jeu Slender. Gratuit et avec un objectif simple : récolter huit feuilles dans une forêt en pleine nuit, Slender a réussi a faire stresser des milliers de joueurs. Mais voila, le concept a été repris maintes et maintes fois sans vraiment se renouveler. Dès lors Mark Hadley, le développeur du premier Slender a décidé de faire une suite : Slender : The Arrival. Cette fois-ci payante et pleine de promesses, cette suite est actuellement disponible en beta et propose seulement un niveau.

  • Retour sur le phénomène Slender.

Slenderman fait son apparition en 2009 suite à un concours organisé sur les forums du site Something Awful. Le but de ce concours était d’intégrer du surnaturel parmi des photos. C’est un certain Victor Surge qui a contribué à ce concours en intégrant à une photo ce que deviendra le Slenderman :

Première apparition de Slenderman

Très grand, de longs bras, habillé avec un costume et sans visage, Slenderman est né et va prendre de l’ampleur! En juin 2012, Slender arrive en jeu vidéo. Gratuit, pas vraiment beau, Slender mise sur une émotion forte : la peur. Votre personnage se retrouve dans des bois et doit retrouver 8 feuilles disséminées à travers la map. Dès la première feuille en main, l’ambiance sonore viendra vous souffler à l’oreille « maintenant tu peux croiser Slenderman à n’importe quel moment »… Shit ! La rencontre avec ce cher Slenderman se fait en général plutôt de manière brusque et de manière à toujours vous prendre au dépourvu. Plus vous ramassez des feuilles, moins vous aurez envie de vous retourner de peur que Slenderman soit là.

Slenderman a encore plus gagné en popularité grâce aux youtubeurs qui se filment en train de jouer.

  • Quand de neuf dans Slender : The Arrival ?

Même si le concept reste la même et ne chance pas d’un iota, un gros travail a été fait. Tout d’abord, les graphismes… il y avait du boulot à faire à ce niveau là ! Et ce boulot, il a été abattu avec succès, le jeu est maintenant beau et cela ne fait que renforcer l’ambiance oppressante lorsque vous slalomer entre les arbres dans le brouillard. Pour encore plus se plonger dans l’ambiance, les effets sonores ont eux aussi gagné en intensité.

  • Et l’effet de surprise ?

On ne vas pas le nier, avec cette beta, l’effet de surprise est totalement absent. Là où le premier volet inventait un concept, ici on est avant tout face à une belle version du premier Slenderman. Mais, rien ne vous surprendra, rien n’a changé ! C’est un peu ce qu’on peut reprocher à cette beta, mais bon… le succès de Slender a débuté avec ce concept, ils ont donc décidé d’implanter ce niveau en premier dans la beta.

Difficile de prend un screen de Slender sans être flou…

Mais pourquoi ne pas y avoir implanté des nouveautés dans le gameplay ? La possibilité de sauter, des piles pour votre caméra, des interactions avec le décors… bref il y a de quoi faire pour amener le joueur dans des situations encore plus stressantes… Quand j’ai lancé le jeu pour la première fois et que j’ai vue la jauge de batterie de notre caméra, je me suis dis qu’il fallait forcément trouver des piles pour pouvoir continuer à filmer et à s’éclairer…. Mais non… peut-être dans la version finale ? Rien n’aurait été plus stressant de se retrouver dans la forêt en pleine nuit seulement éclairée par la lune.

Toujours dans ma première partie, j’ai vu une maison éclairé, mais… il fallait ouvrir un portail pour s’y rendre, donc, impossible d’y aller ! Plutôt frustrant.

  • Slendertroll.

Bon, je dois quand même le dire, Slenderman a réussi à me surprendre… Durant une partie, après avoir pris la première feuille, Slenderman se tient devant moi. Tout calme, il s’amuse à faire grésiller mon écran, j’ai donc eu cette idée de génie : « Vite, j’ouvre fraps pour prendre des screens vu qu’il est sage ! ». Je mets donc le jeu en pause pour aller ouvrir fraps… et là, c’est le drame !

Vous ne pouvez pas mettre le jeu en pause en la présence de Slenderman, à chaque fois que vous appuierez sur la touche échap, le grésillement ne fera qu’être renforcé… C’est un petit détail, mais bien pensé !

L’écran se brouille… Slenderman n’est donc pas loin ! 
  • Slenderman a pris un coup de vieux ?

En l’espace de quelques mois, on a l’impression que Slenderman a pris un coup de vieux et prend plus de plaisir à nous faire peur qu’à nous faire perdre ! Et encore, la peur ne se situe plus vraiment dans sa rencontre, mais plutôt dans sa fuite !

Je m’explique. Dans le premier volet, dès la première feuille en poche, Slenderman ne prévenait pas son apparition ! L’effet de surprise était présent. Une fois qu’on l’a vu, on flippe ! Dans The Arrival, on perd un peu cet effet de surprise. On le voit arriver de loin ce cher Slenderman ou plutôt, on ressent sa présence ! Si il n’est pas loin, votre écran va grésiller, vous entendez des bruits etc… bref… vous savez qu’il est là même si vous ne le voyez pas. Dans ce cas là, pas besoin de réfléchir, ne vous retournez pas et foncez !

Les parties durent bien plus longtemps, il est facile d’échapper à Slenderman. Mais facile ne veut pas dire pas stressant ! Le jeu est donc simplifié, mais vous pouvez passer la difficulté en mode “???” (c’est son nom) qui est bien plus dur.

—–

—–

  • A quoi s’attendre dans le jeu complet ?

C’est là que ça devient intéressant et qu’on attend au tournant les développeurs ! Ils ont un gros poids sur les épaules, le premier Slender était un succès mais était aussi gratuit. Le second pour le moment ne propose rien de nouveau MAIS le contenu de la version finale promet :

  •  De nouveaux éléments de gameplay
  • De nouveaux monstres
  • Une histoire
  • D’autres surprises ?

Mais voilà… Est ce que ces nouveaux niveaux auront l’efficacité de Slender avec l’effet de surprise en plus ? On l’espère bien ! Le trailer montre déjà un autre monstre et une map en plein jour, qu’est ce ça va donner ? Réponse dans un peu plus d’un mois pour la sortie du jeu.

Slender : The Arrival est disponible à moitié prix (3,91€) jusqu’au 26 mars sur le site officiel.

Articles associés

Slender : The Arrival, Slenderman is back !
Article prcedent jeu ind
Article suivant jeu ind

2 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Avatar de MauvaisVitrier
    26 février 2013, 22 h 06 min

    Arf, je sais pas si j’aimerai. Je vois pas trop l’intérêt. Un bon Amnesia par contre…

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre
  2. Avatar de GentleStorm
    27 février 2013, 13 h 12 min

    Il faut aimer jouer avec sa peur et son stress. C’est déjà le cas dans pas mal de jeux sauf que ces derniers ont un scénario et un gros background. Là non, la peur et le stress sont au centre du jeu.

    J’attends surtout de voir les autres niveaux !

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    Répondre

Laisser un commentaire